Parce que la pub le vaut bien

Article de Laurent Raphaël

Journal La libre Belgique (19 mars 2005)

Titre de l'article : « Parce que la pub le vaut bien »

Date : 19.03.05

Résumé : Si les marques participent à l'élaboration de la pensée collective, elles sollicitent et réinventent des mythes ancestraux. La beauté hier incarnée par Aphrodite est aujourd'hui recherchée dans la consommation de marques telles que L'Oréal. Comme le souligne Georges Lewi dans Les marques, mythologie du quotidien, « nous souffrons tous de bovarisme, les marques nous aident, de façon plus ou moins discrète, à réaliser nos désirs les plus inaccessibles ». La publicité puise ainsi dans ce réservoir de l'imaginaire collectif pour proposer de nouvelles mythologies incarnées par les marques, sommées de se dépasser comme les héros antiques, pour conquérir le coeur des consommateurs.